Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, au Maroc

Accueil > FAQ
Lundi, 03 Octobre 2011 09:14

Dabateatr octobre 2011

Written by  Admin
Rate this item
(1 Vote)

PROGRAMME DE L’EDITION D’OCTOBRE 2010

==>DABAMUSICA

Lundi 3 et Mardi 4 Octobre

Concert avec le groupe K’lma 

Seront sur scène : Sakina Lafdaili & Faissal Azizi (chant), Akram Tazi & Yassir Tarjoumani (Guitare), Oussama Babaazzi (Guitare Bass) et Wassim Zidi (Batterie)

K’LMA est une rencontre improbable de musiciens venant de différentes villes du Maroc, de milieux variés, aux goûts éclectiques. Les créations de K’LMA sont issues de ce melting pot transformant leurs différences en richesses musicale permanente.

Ainsi, dans les chansons on peut déceler une musique marocaine, ponctuée de touches orientales, bercée d’une influence méditerranéenne, et parfois même saupoudrée de pop rock, country et blues.

Après le succès en 2007 de la bande originale du téléfilm « Orange Amère » de Bouchra IJORK, les chansons « Warda Ala Warda » et « Kif Lemeani » ont été des tubes nationaux diffusés sur la plupart des radios marocaine, et ont fait le buzz sur internet notamment sur Youtube.

K’lma s’est produit sur plusieurs scènes marocaines et avait représenté le Maroc aux jeux de la francophonie au Liban en 2009. Actuellement, K’lma prépare son retour avec leurs « debut album », prévu pour mars 2012.

« Chacun d’entre nous a ses propres goûts musicaux, ses propres tendances, on ne s’est jamais sentis obligés d’écouter la même chose, d’avoir le même Style pour pouvoir créer de la musique, c’est de cette différence que nait cette magie, ces nuances mélodiques et rythmique souvent inattendues, je l’appelle la musique K’lma.» Faissal Azizi



==>ARTS VIVANTS

Mercredi 5 Octobre
Variations énigmatiques
Pièce de Théâtre

Mise en scène : Agnès Sefrioui
Comédiens: Thierry Corbeau et Landri Hillairet
Variations énigmatiques ou comment sonder les mystères des individus...
"Nous allons de découvertes en découvertes au fil du texte, de détours en surprises, en compagnie de deux hommes, incarnations de deux facettes de la masculinité, et d'une femme jamais en scène et pourtant toujours présente." A. Sefrioui
"Znorko et Larsen incarnent deux façons d'aimer. Znorko est un romantique, Larsen un réaliste. Qui a raison ? Aucun des deux : c'est le propre de la comédie. Tous les deux : c'est le propre de la tragédie. Znorko et Larsen incarnent nos tensions contradictoires." E.E.Schmitt.


Jeudi 6 Octobre
Carte blanche à la Compagnie Sylvie Guillerman 
Danse

Danseurs : Li Li Cheng, Rémi Esterle, Sylvie Guillermin et Jérémy Paon 
Plasticien sonore : Raphaël Charpentié 
Régies : Pierre Lanoue

Permettre un temps de vie commun entre artistes, élèves et enseignants afin de partager in situ la pratique et la création chorégraphique, au travers de différents rendez-vous, parfois impromptus, de répétitions publiques, d’ateliers, de temps forts, de représentations… C’est dans cette démarche et sous l’intitulé « Artistes au lycée » que les 9 membres de la compagnie grenobloise de Sylvie Guillermin s’installeront du 3 au 22 octobre prochains au Lycée Descartes de Rabat pour 3 semaines de résidence, point d’orgue d’un projet de coopération artistique franco-marocain, entamé par la compagnie depuis le début de l’année 2010 et au cours duquel Sylvie Guillermin faisait notamment la connaissance du DABATEATR. Un partenaire avec lequel la chorégraphe souhaitait vivement pouvoir travailler à l’occasion de son séjour marocain. Un souhait qui s’est finalement réalisé au travers d’une carte blanche offerte à la compagnie par le DABATEATR en vue d’organiser une soirée autour de sa démarche et de ses créations. Proposé le 06 octobre 2011, cet événement donnera l’occasion à Sylvie Guillermin et à son équipe d’investir, sous formes de performances envisagées comme autant de rencontres, les différents espaces du théâtre – cour, hall, couloir, scène… -, pour aboutir à un véritable parcours chorégraphique et sonore, à vivre en totale promiscuité et complicité avec le public.


==>LKHBAR F’LMASRAH
Vendredi 7 et samedi 8

« LKHBAR F’LMASRAH » n’est ni une version marocaine des guignols ni une série de sketch sur l’actualité qui passe. C’est du théâtre, des personnages, des situations, dont la construction dramatique puise dans les infos sa matière première "

Textes écrits dans l'atelier DABATEATR dirigé par Driss KSIKES

Mise en scène : Imane Zerouali
Assistant à la mise en scène: Mehdi Pyro
Scénographe: Salah Benabdeslam
Régisseur son et lumière : Mehdi Rahmi
Comédiens : Jamila El Haouni, Imane Reghay, Latifa Id. Massaou, Fatem-Zahra Lahouiter, Salma Bensouda, Faissal Azizi, Nabil Mansouri, Mehdi Pyro, Nadia Benayad, Ghislaine Benjamaa. 

Au programme :

Thème du mois (LA DETTE)

Saynète 1 : Centre national de la procréation économique
Lmarkaz lwatani lil injab l’i9tissadi

Dans une société hyper endettée, l’Etat a créé une commission nationale d’autorisation des naissances, susceptibles de l’aider à recouvrer ses dettes. Dans la scène, un préposé scotché devant son registre de potentiel démographique, traite cas par cas les demandes de personnages qui défilent et lui font l’inventaire de leurs biens et crédits pour avoir son aval. 

Saynète 2 : La Grande Aborigénie
Aboriginia l3odma

Aux Etats Unis, engloutis par la dette et la crise financière, succèdent La Grande Aborigénie. Une classe futuriste réunit des nouveaux migrants conditionnés par la voix qui leur inculque les raisons de la chute d’un empire et les fondements de l’Aborigénie à laquelle ils tenteront de s’intégrer. 

Saynète 3 : Balima Check point
Lmwaken dial Balima

Pour un parlement plus clean, deux machines de détection ont été installés, un alcootest et un testeur de menstruations. Deux femmes de ménage jouent aux commères sur les crédits moraux et financiers des élus, hommes et femmes. 



Saynète 4 : Miss Crédit
Malikat lcrédit

Dans un jeu hors normes, Miss credit, la France, l’Iran et le Maroc, personnages mannequins défilent et font étalage de leurs arguments sur leur manière de jouer aux plus austères pour remporter le poste de président de la société universelle de gestion du monde, sous le regard enjoué de l’animateur et l’appréciation d’un jury pas comme les autres. 

Last modified on Lundi, 03 Octobre 2011 09:17

 

ÉVÉNEMENT

Concert, spectacle, festival, exposition, photographie etc..

Festival International du Film Animalier et de l'Environnement - 10ème édition Théâtre National Mohammed V

Tous les événements

Les incontournables

Nov 12
Visa For Music Ville de Rabat
Oct 30
Aida Muluneh: The wolf we feed La Galerie 127