Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, à Rabat

Saïd Ait Youssef

Né en 1920 dans la vallée des Aït Bougmez, dans le Haut Atlas, Aït Youssef est berger jusqu’à l’âge de 18 ans puis militaire dans l’armée française. En 1947, il est envoyé en Indochine où il est fait prisonnier. Il rentre au Maroc en 1951 et travaille comme portier dans un hôpital à Marrakech. Il commence à peindre en autodidacte; Farid Belkahia et Jacques Azéma qui le découvrent le font participer à une exposition collective. Sa première exposition personnelle a lieu en 1959 à Marrakech.

 

Il fait partie de la collection du musée d’art brut, Fondation Jean Dubuffet, à Paris et du musée de Laval en France.


Il est mort en 1986 à Agadir.
 

OEuvre


Aït Youssef reproduit sur ses toiles des souvenirs d’enfance, des paysages qui l’ont marqué, des scènes populaires (fêtes, mariages, fantasias) dans des couleurs claires. Sa vallée d’origine lui fournit la matière de son inspiration. Ses toiles reproduisent une atmosphère champêtre paisible et simple, empreinte de nostalgie.
 

Bibliographie

 

• Mohamed Sijelmassi, L’art contemporain au Maroc, ACR Edition 1989

 

Photo: S. Aït Youssef, Sans titre, 1973, gouache sur toile, 55x87 cm.Collection Ministère des Finances. © Hafid Jender.

 

Cette biographie a été gracieusement mise à disposition par Dounia Benqassem, auteur du Dictionnaire des Artistes Contemporains du Maroc aux Editions Africarts