Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, à Rabat

Accueil > Tous les événements > Expositions > Arts plastiques > Sidi Harazem, une oasis moderne

Sidi Harazem, une oasis moderne

Arts plastiques


Exposition "Sidi Harazem, une oasis moderne", du 11 juillet au 7 septembre à l'Espace Expressions CDG

 

Commissaires: Lucy Hofbauer et Aziza Chaouni
Sponsors: Fondation CDG + Fondation Getty

 

L’exposition consacrée à la réhabilitation par l’architecte Aziza Chaouni de la Station Thermale de Sidi Harazem met à la fois la lumière sur un joyau du patrimoine moderne marocain construit par Jean-François Zevaco et sur une réhabilitation exceptionnelle en Afrique du Nord, tant par la superficie du monument brutaliste à restaurer que par la méthode participative développée auprès des habitants pour construire le futur de la station. A travers un parcours chronologique retraçant le passé, le présent et le futur de l'oasis, c'est toute la richesse architecturale, humaine et naturelle de ce site d'exception qui est ici révélée :

 

Figure Marocaine du mouvement moderne, l'architecte Jean-François Zevaco a laissé en héritage un des patrimoines modernistes les plus importants d'Afrique, tant par le nombre de bâtiments construits à travers le Maroc, la diversité des programmes, que l'aura internationale que lui vaudront chacune de ses réalisations dans les revues d'architecture. Actif de 1947 à 1999, il marque toute la seconde moitié du XXe siècle à travers une œuvre résolument moderne en intense dialogue avec le pays, le peuple, et les paysages qui l'environnent. Première exposition consacrée à l'architecte, une série d'archives exceptionnelles, de plans, photographies, témoignages et documents originaux sont réunis ici pour la première fois. Ils visent à nourrir le plan de conservation et de gestion du site qui sera rendu possible grâce à la Keeping it Modern Grant décerné par la Fondation Getty.

 

Prolongeant la vision de l'architecte qui souhaitait faire "une oasis de rêve en plein désert" où l'eau serait vecteur de vie, de jeu et de santé, l'agence Aziza Chaouni Projects place la co-conception au cœur de sa démarche et se reconnecte au site à travers les femmes et les hommes qui l'habitent. Une série de portraits réalisés par l'artiste Andreea Muscurel nous rappelle qu'un patrimoine doit être vivant pour être opérant.

 

Dans ce site où fusionnent eau, montagne et désert, la richesse se situe également dans les collines de Sidi Harazem, jadis luxuriantes et nourricières, havre de calme et de repos aujourd'hui en danger. La réhabilitation de la station portée par la Caisse de Dépôt et de Gestion a pour ambition de protéger et sublimer cet héritage en renouant avec la tradition d'un thermalisme marocain accessible au plus grand nombre.

 

Enfin, l'exposition interroge le regard que pose une jeune génération d'artistes Marocains sur cet héritage. À travers une résidence d'artiste effectuée une première fois en juillet 2018 puis en mai 2019, Zineb Andress Arraki, Abdellah Hassak, Laila Hida, et M'hammed Kilito se sont immergés dans la vie de la station, son activité constante entre commerce, loisir et informalité, le murmure de l'eau et de ses légendes, la vitalité et la beauté d'une jeunesse fière de son patrimoine, une architecture qui vit au rythme des changements de lumière et de couleur dans un paysage hors du commun.  

 




Affiner votre recherche

Tous les événements
 

Les incontournables

Lieu de culture

Théâtre, salle de cinéma, galerie d'art, musée etc..

Tous les lieux